frzh-CNhrcsdanlenettlfideeliwisitjakolvmsmtnofaplptruessvtr

Ptose mammaire

La ptose mammaire se définit comme la chute et le déroulement du sein. La poitrine est trop basse et déshabitée dans sa partie supérieure.

L’intervention : Elle dure en moyenne 2 heures.

Anesthésie : Dans la plupart des cas l’anesthésie générale est pratiquée.

Hospitalisation : Elle dure en moyenne 1 jour. Une chirurgie en ambulatoire n’est pas conseillée, mais reste possible pour les petites ptoses.

Convalescence : prévoir 10 jours d’arrêt maladie pour les ptoses. Sinon dans les cas modérés compter 5 jours.

Coût : A partir de 3500 euros. Le prix dépend de la forme initiale de la poitrine, l’acceptation ou non de la sécurité sociale (dans les cas d’hypertrophie mammaire associée), ainsi que des difficultés prévisibles de l’intervention.

Il comprend les frais d’anesthésie, les honoraires du chirurgien, les frais d’hospitalisation et le suivi du patient après l’intervention.

Sécu : possibilité de prise en charge partielle sécurité sociale, uniquement si réduction mammaire associée supérieure à 300 grammes par sein (pas d’entente préalable).  La Mutuelle prend alors en charge les honoraires, selon votre contrat (sur présentation du devis).

FAQ

01. Est-ce qu’une opération pour une ptose mammaire c’est toujours de la chirurgie esthétique

01. Est-ce qu’une opération pour une ptose mammaire c’est toujours de la chirurgie esthétique

En un sens, oui, puisqu’elle ne peut bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale si c’est une ptose pure (taille des seins « normale »). La ptose mammaire est un affaissement du sein et la distension de la peau qui l’enveloppe. Les causes en peuvent être un amaigrissement très fort ou un allaitement. On peut aussi voir cette ptose dans le cas de seins trop petits (hypotrophie mammaire). Si elle est associée à une hypertrophie mammaire elle peut éventuellement être prise en charge (si son degré est assez important).

02. En quoi consiste l’opération

02. En quoi consiste l’opération

Le but est de replacer l’aréole et le mamelon en bonne position, de re-concentrer et de remonter la glande, et de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux, joliment galbés. On agit pour cela pendant l’intervention sur la peau et sur le tissu glandulaire : on adapte l’enveloppe cutanée en retirant la peau en excès. L’aréole et le mamelon sont remontés par ces gestes . A la fin on suture, ce qui est à l’origine de cicatrices. Le chirurgien se sert de ses propres techniques, qu’il adapte à sa patiente. Vous sortez de la salle d’opération avec un pansement modelant

03. Quelles cicatrices nous viennent d’une opération pour une ptose mammaire

03. Quelles cicatrices nous viennent d’une opération pour une ptose mammaire

Les cicatrices ont la forme d’un T si la ptose mammaire est forte : autour de l’aréole, verticale de l’aréole vers le sillon sous-mammaire, et horizontale, cachée dans le sillon sous-mammaire. Si la ptose est à l’origine modérée on supprime souvent la cicatrice horizontale (c’est la méthode « verticale »). Si elle est vraiment peu importante on fait une seule cicatrice autour de l’aréole.
Si les seins sont trop petits, dans le même temps opératoire que celui pour la ptose il peut être judicieux de mettre en place une prothèse pour redonner au sein un volume satisfaisant, ou un complément graisseux pour améliorer le décolleté. Dans ce cas, la surface de peau enlevée est moins importante et donc les cicatrices plus courtes. Il est alors habituellement possible de retirer l’excès de peau autour de l’aréole et de limiter ainsi la cicatrice uniquement à un cercle péri-aréolaire.

04. Je prévois d’avoir un bébé dans les prochains mois mais j’aimerais aussi remonter mes seins. Je peux me faire opérer avant

04. Je prévois d’avoir un bébé dans les prochains mois mais j’aimerais aussi remonter mes seins. Je peux me faire opérer avant

Une fois sa croissance terminée on peut résoudre son problème de ptose tout au long de la vie. Et on peut être enceinte après (simplement un minimum de 6 mois d’attente est nécessaire). Toutefois je vous conseillerai d’avoir votre bébé avant de vous faire opérer. J’ajouterai que les risques de cancer du sein sont plutôt diminués après cette opération.

05. Comment ça se passe avant l’opération

05. Comment ça se passe avant l’opération

Un bilan pré-opératoire classique ainsi qu’un bilan radiologique du sein sont à réaliser. L’arrêt du tabac est conseillé (il ralentit la cicatrisation), aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’opération et, dans certains cas, une contraception orale doit être arrêtée. Le médecin-anesthésiste est vu au plus tard 48 heures avant l’opération.

06. Quel type d’anesthésie pour ça

06. Quel type d’anesthésie pour ça

Une anesthésie générale, pour une hospitalisation de 1 à 2 jours. Je préciserai aussi qu’en fonction du chirurgien et de l’importance de la ptose, l’intervention dure de une heure trente à trois heures.

07. J’appréhende les suites opératoires, Vous pouvez me rassurer

07. J’appréhende les suites opératoires, Vous pouvez me rassurer

Si aucune complication des antalgiques simples suffisent à calmer les petites douleurs. Gonflement et ecchymoses apparaissent souvent, et une gêne pour lever les bras. Le premier pansement est enlevé après 24 ou 48 heures ; Il est remplacé par un bustier élastique sur mesure. Vous sortez de l’hôpital 24 à 48 heures après l’intervention. Un soutien-gorge spécial doit être porté nuit et jour pendant 1 mois environ. Les fils non résorbables, s’il y en a, sont enlevés entre le huitième et le vingtième jour. Une convalescence et un arrêt de travail de 7 à 10 jours sont recommandés.

08. Quand peut-on être sûre d’un bon résultat

08. Quand peut-on être sûre d’un bon résultat

A partir d’un an après environ. Au-delà de l’améliora¬tion locale, cette intervention a en général un retentissement favorable sur l’équilibre du poids, la pratique des sports, les possibilités vestimentaires et l’état psychologique. Il faut être patient pour suivre l’atténuation des cicatrices et respecter le suivi médical que le chirurgien vous prescrira.

09. Si le résultat n’est pas parfait quelles imperfections voit-on le plus souvent

09. Si le résultat n’est pas parfait quelles imperfections voit-on le plus souvent

D’abord le résultat n’est jamais parfait : la perfection n’est pas de ce monde. Pour vous répondre, l’imperfection se situe surtout sur les cicatrices (le chirurgien suture mais c’est la patiente qui cicatrise…). Si après 3 mois elles disparaissent presque totalement il arrive qu’elles demeurent sous une forme élargie ou blanche ou brune. Parfois, il peut persister une asymétrie des seins, qu’il s’agisse du volume, de la hauteur, de la taille ou de l’orientation des aréoles.

10. Quelles complications je peux craindre

10. Quelles complications je peux craindre

Pour les risques liés à l’anesthésie, les progrès considérables effectués dans ce domaine depuis 20 ans font que ces risques sont pour ainsi dire négligeables. Et le médecin-anesthésiste aura pris soin de vous parler avant pour vous dire quels sont-ils. Pour l’acte chirurgical, une plastie mammaire a dans l’immense majorité des cas une suite pleinement heureuse lorsqu’un bon chirurgien l’a pratiquée. Il peut survenir une infection (traitement antibiotique ou drainage chirurgical y remédient), un hématome (geste d’évacuation nécessaire), un retard de cicatrisation, une nécrose de la peau (risque accru par le tabac), une altération de la sensibilité (qu’on finit par retrouver dans un délai de 6 à 18 mois) et surtout des problèmes de cicatrisation (qui nécessitent des traitements locaux longs).
Dans la très grande majorité des cas, cette intervention, bien étudiée au préalable et correctement réalisée, donne un résultat très appréciable en termes de confort, même si la rançon cicatricielle inévitable en reste le principal inconvénient

Résultat d'interventions de Ptose Mammaire

  • Avant
  • Apres
  • Avant
  • Apres
  • Apres
  • Avant
  • Apres
  • Avant
  • Apres
  • Avant

    Références

     

    Le Docteur BADIE MODIRI est ancien interne des hôpitaux et ancien chef de clinique des Universités. Il est spécialiste qualifié en Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique par le Conseil de l’Ordre. Son identifiant est : 10003748067.

    Confiez-nous votre projet

    Vous avez des projets de chirurgie esthétique, de médecine esthétique ou de chirurgie maxillo-faciale; prenez un rendez-vous pour en parler avec nous.

    • Augmentation Mammaire

      Augmentation Mammaire

      Les nouvelles prothèses mammaires permettent aujourd'hui de remonter la poitrine sans cicatrices.

      Read more

    • Liposuccion

      Liposuccion

      Méthode permettant de retirer les amas de graisse superflus se trouvant n’importe où sur le corps.

      Read more

    • Rhinoplastie

      Rhinoplastie

      Le chirurgien modifie la forme du nez en intervenant à l'intérieur de celui-ci.

      Read more

    • Abdominoplastie

      Abdominoplastie

      Consiste à retirer un excès de peau et de graisse dans la partie inférieure de l’abdomen.

      Read more

    • Réduction mammaire

      Réduction mammaire

      Corrige l'hypertrophie des seins en retirant le tissu mammaire en excès.

      Read more

    • Lifting

      Lifting

      Corrige les effets du vieillissement pour le cou, pour le visage, des tempes aux bajoues.

      Read more

    Dr BADIE MODIRI
    35 Avenue Foch
    75116 Paris (France)

    Telephone.  +33 1 45 20 00 31
    Email. dr_badie@outlook.fr


     

     
     
    frnlendeites