Lifting cervico-facial

L’intervention

Elle dure en moyenne 2 heures 30 minutes.

L’anesthésie

Elle est le plus souvent générale mais une anesthésie locale est possible dans certains cas.

L’hospitalisation

Elle dure en moyenne 1 jour. Une chirurgie en ambulatoire reste possible pour les petits liftings.

La convalescence

Dans les cas modérés compter 3 à 4 jours. Dans certains cas les hématomes et œdèmes peuvent persister plus de 10 jours.

Le coût

Le prix dépend des antécédents de chirurgie, ainsi que des difficultés prévisibles de l’intervention.
Il comprend les frais d’anesthésie, les honoraires du chirurgien, les frais d’hospitalisation et le suivi du patient après l’intervention.
Sécu : Pas de prise en charge possible sauf si liposuccion réalisée dans le cadre d’une abdominoplastie elle-même prise en charge.

 

Faq

C’EST LE LIFTING BIEN CONNU
Oui. C’est le plus fréquemment réalisé. Il corrige les effets du vieillissement pour le cou, pour le visage, des tempes aux bajoues. Je dois vous informer qu’il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. On traite aussi une éventuelle insuffisance ou un excès de tissu graisseux. Et on retrouve ainsi l’aspect qui était celui de son visage quelques années auparavant.
EN QUOI CONSISTE L’OPÉRATION
Les muscles sont remis en tension. La peau est redrapée sur les nouveaux galbes sans traction excessive. Le résultat est naturel et durable et les suites opératoires sont simples car la peau a été peu « traumatisée ». Si le visage est émacié on injecte de la graisse autologue (lipostructure). Les rides d’expression, les pattes d’oie ou les rides péri-buccales ne sont pas modifiées. Les rides profondes sont améliorées sans jamais disparaître complètement ; L’aspect des paupières n’est pas corrigé par ce lifting ; Les incisions nécessaires sont cachées pour l’essentiel sous la patte chevelue ou dans les cheveux et au pourtour de l’oreille ; la cicatrice est presque complètement dissimulée.
A PARTIR DE QUEL AGE ON PEUT FAIRE CE LIFTING
40 ou 45 ans en général.
ON PEUT COUPLER CE LIFTING AVEC D’AUTRES LIFTINGS
Oui, celui des paupières (blépharoplastie), correction de l’affaissement de la partie latérale du sourcil et correction de la patte d’oie (lifting temporal), correction de l’affaissement et des rides du front (lifting frontal conventionnel ou endoscopique). On peut aussi compléter par une laser-abrasion, une dermabrasion, un peeling, des injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique.
COMMENT ÇA SE PASSE AVANT L’OPÉRATION
Un bilan pré-opératoire classique est à réaliser. L’arrêt du tabac est conseillé (il ralentit la cicatrisation), aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’opération. Le médecin-anesthésiste est vu au plus tard 48 heures avant l’opération. Un lavage soigneux des cheveux la veille et le matin de l’opération et un démaquillage soigneux le jour de l’opération.
QUEL TYPE D’ANESTHÉSIE POUR ÇA
Anesthésie générale ou locale approfondie par des tranquillisants. Une hospitalisation de 24 à 48 heures est indiquée. L’intervention dure de 2 à 4 heures.
J’APPRÉHENDE LES SUITES OPÉRATOIRES, VOUS POUVEZ ME RASSURER
On sort le lendemain ou le surlendemain de l’opération. Il faut se reposer au maximum les 10 premiers jours. Ne vous inquiétez pas si apparaissent un gonflement plus accentué le 2ème jour que le 1er, des ecchymoses au niveau du cou et du menton, une sensation de tension désagréable en arrière des oreilles et autour du cou. Les bleus et gonflements disparaissent dans les 2 semaines. Au bout du 1er mois le gonflement doit avoir disparu. Les oreilles et les joues ne retrouvent leur sensibilité normale que quelques mois plus tard. Il peut persister une sensation d’inconfort longtemps après l’intervention : cela finit par disparaître. On est présentable pour les intimes au 5ème ou 6ème jour, pour ses amis vers le 12ème jour, 3 à 4 semaines après pour les personnes qui doivent ignorer le lifting.
QUAND PEUT-ON ÊTRE SÛRE D’UN BON RÉSULTAT
Au bout de 1 à 3 mois. Les cicatrices un peu rosées et indurées ne s’atténuent que vers le 6ème mois. Avec un aspect reposé, détendu et rafraîchi, très naturel. Les techniques actuelles permettent de répéter l’intervention, mais ceci dans un entretien du visage par des techniques complémentaires plus légères qui retarderont d’autant une nouvelle intervention qu’elles auront été effectuées régulièrement.
SI LE RÉSULTAT N’EST PAS PARFAIT QUELLES IMPERFECTIONS VOIT-ON LE PLUS SOUVENT
Un gonflement persistant après le 3ème mois ; une reproduction partielle du relâchement des tissus (surtout pour le cou), des cicatrices trop visibles qui peuvent appeler une retouche chirurgicale 6 mois à un an après.
QUELLES COMPLICATIONS JE PEUX CRAINDRE
Pour les risques liés à l’anesthésie, les progrès considérables effectués dans ce domaine depuis 20 ans font que ces risques sont pour ainsi dire négligeables. Et le médecinanesthésiste aura pris soin de vous parler avant pour vous dire quels sont-ils. Rarement, pour ce qui est du geste chirurgical, voit-on des cas d’hématomes, de souffrance voire de nécrose cutanée, d’infection, de lésions nerveuses (qui disparaissent d’elles même) ou des cicatrices anormales hypertrophiques voire chéloïdes.